Version imprimableEnvoyer à un ami
Informatique

Une deuxième vie pour les ordinateurs à Saint-Nazaire

11/01/2011 | Estelle Labarthe
La SNALIS  (Saint Nazaire Association Libre Informatique Solidaire) est une réponse aux entreprises qui sont dans l'obligation de recycler leur parc informatique, via une filière officielle, et aux particuliers dont les ressources financières ne permettent pas de s'équiper en matériel informatique. Recyclage, deuxième vie et lutte contre la fracture numérique : une démarche durable globale. Pour les entreprises, le service d'enlèvement est gratuit . Aux particuliers, l'ordinateur (entièrement reconditionné et équipé en logiciels libres) revient à 20 euros : qui a dit qu'il était compliqué de consommer responsable ? 
Voir la vidéo

En France, 55% des ménages disposent d'un équipement informatique (70% en Allemagne ainsi qu'en Grande Bretagne). En France toujours, parmi les 2,5 millions d'ordinateurs envoyés à la déchèterie chaque année, la moitié pourrait être réutilisée.

La SNALIS à Saint Nazaire (ou aussi ALIS 44, son équivalent à Nantes) travaille ardemment à réconcilier ces chiffres plutôt que de les laisser inutilement se tourner le dos.

La méthode est simple  : une approche globale d'un territoire, prenant  en compte les besoins des entreprises (recycler les parcs informatiques usagés) et ceux des particuliers (priorité est donnée aux foyers modestes n'ayant pas les revenus nécessaires pour s'équiper), en prélevant aux uns (les entreprises acceptent de faire don de leurs machines) et en redistribuant aux autres (moyennant 20 euros, c'est à dire le montant de l'adhésion à l'association).

La dimension supplémentaire de SNALIS consiste à prôner l'usage des logiciels libres, parce qu'ils sont gratuits en premier lieu, mais aussi pour une question éthique.
Lorsque l'association remet un poste, la personne qui le reçoit bénéficie également d'une formation de 3h à l'utilisation de son ordinateur et des logiciels dont il est équipé ainsi que d'un an de maintenance et d'accompagnement si besoin est.

En informatique, la solidarité ne consiste pas seulement à doter en matériel, la réduction de la fracture numérique passe énormément par de la formation et de l'accompagnement pour autonomiser à la pratique. La SNALIS en fait un cheval de bataille, aux côtés de son engagement environnemental.
 

Commentaires des consommateurs :

Portrait de unixify

unixify

Commentaire laissé le 25/04/2013
C'est une très bonne initiative qui n'a pas vraiment été suivie par une majorité de réseaux informatiques, même au niveau de l'Etat. Je ne connais pas la situation exacte en France, mais en Suisse les logiciels Open Source ont du mal à vraiment s'établir, trop d'intérêts en jeu... Programme pour parc informatique