Version imprimableEnvoyer à un ami

Ulule : le coup de pouce du P'tit qu'a fait

19/11/2013 | Stéphanie Lechêne

Il ne reste que 4 %. 4% qui permettront à Yolaine de réaliser une terrasse à l'extérieur de son P'tit qu'a fait, troquet familial implanté à Nantes. 4 %, c'est 144 € qu'il reste à collecter sur les 4500 € demandés au lancement du projet sur la plateforme de financement participatif (ou crowdfounding) Ulule.
Rencontre avec Mila et Tsilla d'Ulule autour d'un ptit café chez Yolaine à Nantes.
 

Comment ça marche ?
Pour le porteur de projet
Le principe est simple : vous avez un projet mais besoin d'argent pour le réaliser ? Vous le proposez aux modérateurs du site internet Ulule en respectant les valeurs de la plateforme (que les projets aient une finalité créative, artistique, solidaire ou citoyenne). Vous jouez la transparence en expliquant votre démarche et à quoi servira l'argent.

Si votre projet est retenu, une personne de chez Ulule vous accompagne pour définir ensemble le budget demandé, la présentation à la communauté mais également les contreparties. Et oui, rien de vaut un ptit cadeau en échange d'un peu d'argent…
Ensuite, à vous de solliciter vos réseaux pour en assurer la communication et voir votre projet se réaliser. Car de votre implication dépend le succès du projet.

S le projet n'atteint pas le minimum demandé, le créateur du projet ne reçoit pas les fonds déjà engagés et les contributeurs sont remboursés sans frais. Logique car si vous demandé un budget minimum, c'est bien que cette somme est nécessaire pour sa réalisation. Chez Ulule, on ne fait pas les choses à moitié !

D'où l'importance de bien définir son budget au départ pour assurer une collecte de fond cohérente. Il suffit de calculer en moyenne le nombre de personnes dans votre réseau et de le multiplier par 50 (montant moyen payé par les contributeurs). Si la somme au final atteint ce dont vous avez besoin, banco vous pouvez y aller.

Ulule prend une commission de 8% (dont 3% pour l'organisme bancaire) sur chaque projet dont la collecte de fonds a abouti.

Pour le contributeur
Vous choississez de financer un projet qui vous tient à coeur, d'utilité publique, citoyen ou local. Vous vous créer un compte sur Ulule et donnez une somme (à partir de 5 €). Vous faites alors partie de la liste de soutien de ce projet qui sera concrétisé si l'objectif financier de départ est rempli.

Pourquoi ça marche ?

"Tout est parti d'une discussion avec un copain pour mettre en place une collecte de fond sur un blog il y a deux ans 1/2" explique Mila. "De là est né Octopousse.

En mai dernier, le site web Ulule a proposé d'englober Octopousse, forte de sa 1ère place européenne dans le financement participatif depuis 2010. Car pour qu'une plateforme de crowdfounding fonctionne, il faut un grand volume de projets. Nous avons donc mutualiser nos projets car nous partagions les même valeurs".

"Ensuite, il faut trouver des porteurs de projet et les inciter à se lancer. Nous sommes 12 à Paris et sommes référents de plusieurs projets. Les porteurs de projets peuvent nous poser des questions, nous sommes réactifs".

Si vous souhaitez financer vos vacances ou la construction de votre maison, passez votre chemin, Ulule n'est pas une alternative bancaire. Consultez les projets éligibles.

Chez Ulule la transparence est de mise. Les porteurs de projet doivent communiquer sur la façon dont ils utiliseront l'argent et si la collecte dépasse le budget estimé, même chose.

Mila explique le succès d'Ulule "par un changement des comportements : les gens en ont marre d'être démarchés dans la rue car on ne sait pas exactement où va notre argent. D'ailleurs, des ONG déposent aussi des projets sur Ulule.

Tout est basé sur la confiance, nous ne vérifierons pas une fois la collecte close que le porteur de projet a bien dépensé l'argent pour sa concrétisation mais on pense que les contributeurs se chargeront de suivre le projet…"

Le P'tit qu'a fait, un projet proche du succès

Yolaine a découvert le financement participatif en lisant un article dans un magazine. "En discutant du principe à mon entourage, j'ai appris que le Bô'b'Art à Vannes avait opté pour cette solution.  C'est ce qui m'a décidé car nous sommes deux cafés avec la même intention : proposer des activités aux familles et offrir une restauration maison de qualité.

Mon projet ? Je souhaite agrandir le café en proposant une terrasse extérieure. Mais pour cela des travaux sont nécessaires. J'ai fait de nombreuses démarches auprès du propriétaire et d'architectes pour concrétiser l'extension. Tous ont répondu favorablement sauf la banque… J'avais besoin d'emprunter 9000 € mais la banque souhaitait un apport de 4500 €. Impossible dans ma situation."

Yolaine vit avec le RSA depuis le lancement de son P'tit qu'a fait il y a deux ans. Des coups durs elle en a connus car son activité n'est pas la même toute l'année. L'hiver est une période de forte affluence alors que l'été, les familles et salariés qui viennent déjeuner le midi préfèrent les terrasses des bistrots d'à côté.

Elle n'était pas loin de jeter l'éponge mais la collecte de dons lui a redonné le sourire. Son projet de terrasse sera salvateur pour lisser la trésorerie toute l'année et elle l'espère lui assurer un revenu.

"La démarche n'est pas facile mais l'accompagnement Ulule permet de savoir où on va." Et dans la rue de son P'tit qu'a fait, la mobilisation a été forte. Yolaine s'est fait épauler dans sa démarche par  le cabinet d'architecte d'en face, et de nombreuses personnes sont venus la soutenir au café. "Il se passe pleins de choses depuis qui font, que moi, j'y crois !".

Participez à la collecte de dons du P'tit qu'a fait, il reste seulement 144 € !

Côté Ulule, Mila et Tsilla souhaitent que "les projets favorisent la mobilisation citoyenne car en finançant des projets de proximité, on relocalise l'économie. Le modèle n'est pas prêt de s'essouffler car plus il  aura de projets en ligne ,plus il y aura de gens à contribuer".

N'hésitez pas à consulter la liste des projets sur le site internet d'Ulule http://fr.ulule.com/ ou à rencontrer Mila et Tsilla sur la route de l'Ulule Tour jusqu'au 26 novembre.

Les chiffres
 

Chez Ulule

12 salariés à Paris
3200 projets financés
dont 1400 au 1er semestre 2013
2000 personnes rencontrées sur l'Ulule Tour depuis Octobre.


Dans les Pays de la Loire

18 projets en cours
Plus grosse collecte réalisée :
1er album du chanteur vendéen Anoki : 8046 €


A Nantes

A Nantes
47 projets déjà financés
Plus grand nombre de soutiens : P''tit qu'a fait


Voir la vidéo du P'tit qu'a fait

Voir la vidéo



Informations pratiques

11, rue des Olivettes
44000 Nantes

Ouvert les mardi, jeudi et vendredi de 10h à 15h.
Le mercredi et samedi de 10h à 18h.
 

Commentaires des consommateurs :

Portrait de Stéphanie Lechêne

Stéphanie Lechêne

Commentaire laissé le 26/11/2013
Le projet de Yolaine est financé à 100 %. Consommer Responsable vous tiendra informés de l'avancée du projet.