Version imprimableEnvoyer à un ami
Plantes

Retour sur l'événement La Folie des Plantes édition 2011, un véritable succès.

16/09/2011 | Marylise Somon
Au parc du Grand Blottereau, le week-end pluvieux n'a pas découragé les visiteurs de la 24 ème édition de La Folie des Plantes.  Cette année le thème central "A la racine des plantes" a attiré tous les passionnés amateurs et professionnels du monde végétal. Consommer Responsable était présent et vous relate l'événement. 

Organisée tous les ans par le Service des Espaces Verts et de l’Environnement de la Ville de Nantes, la 24ème édition de la Folie des Plantes regroupait cette année plus de 150 exposants.

Est-ce un hasard si la première fleur que nous apercevons dans le parc est une fleur de la passion ? Certainement pas, la passion, c'est ce qui réunit exposants et visiteurs tout au long de ces rencontres. En témoignent les différents stands spécialisés dans la production d'une seule espèce : hibiscus, piments, fuschias, hostas, légumes anciens, plantes aromatiques, bonsaï, il y en a pour tous les goûts.

                                                                                                        


Attirés par les couleurs chatoyantes des tenues, par la musique guadeloupéenne et surtout par l'enthousiasme des musiciens et des danseuses nous nous dirigeons vers le stand de Mémoire de l'Outre-Mer, voilà qui réchauffe l'atmosphère et qui apporte un peu de soleil sous le climat morose de ce mois de septembre.

Le visiteur est concentré sur son objectif, connaître le nom de cette plante, traquer l'expert qui pourra lui prodiguer les conseils pour le mettre en culture avec toutes les chances de réussite. "Est-ce que cette plante est sensible au gel ou à la sécheresse ?" Est-ce que ce lagerstromia peut être conduit en buisson ? Quelle est la période de floraison de cet arbuste ? Faut-il un apport en engrais et à quelle saison ? L'exposant doit s'adapter à tout public, du jardinier novice jusqu'au professionnel chevronné.

Les plants et semences issus de l'agriculture biologique portent le label AB et nous avons rencontré les exposants concernés, Monsieur Jean-Luc Sacquet des Jardins d'Errand qui pratique des techniques de jardinage respectueuses de l'environnement et qui sensibilise les jardiniers amateurs à adopter ces modes de culture naturels. Pour ce faire des visites libres ou commentées de son jardin à Saint-Malo-de-Guersac sont organisées à la saison estivale. Et pour les plants de légumes  AB "Les champs de pagaille" de Chedigny en Indre-et-Loire ont composé un décor somptueux pour mettre en valeur les légumes anciens. Citrulus s'est spécialisé dans les cucurbitacées décoratives ou alimentaires issus de l'agriculture biologique. Jaulin Marie et Daniel étaient présents sur le village solidaire pour vendre leurs légumes de saison et leurs plantes aromatiques. 

La Maison du bananier à Couëron affichait sur le programme, "nous sommes producteurs "écologiques" aucune utilisation de produit chimique, engrais, déseherbant, insecticide, nous travaillons uniquement avec les produits de la nature, purin, compost, prédateur, sur l'ensemble de la pépinière". Effectivement plusieurs exposants avec lesquels nous avons échangé, adoptent cette politique en faisant le choix de ne pas aller jusqu'à la certification mais de respecter en tout point le cahier des charges, voire même, d'aller au-delà. Démarche personnelle en faveur de l'environnement, pour respecter ses propres valeurs, souhait de ne pas entreprendre de démarches administratives trop lourdes et de se concentrer sur son métier ou peur des coûts financiers engendrés par une certification, ils sont plusieurs à nous expliquer leurs motivations, telle la société Boca-Plantes de Moncoutant dans les Deux-Sèvres.


 



Les associations, elles aussi sont très présentes, jardins familiaux, associations d'horticulture généralistes ou spécialisées. Nous nous sommes attardés auprès de l'APJL (l'Association des Parcs et jardins des Pays de la Loire) qui, en partenariat avec la LPO, est chargée d'assurer un accompagnement auprès des propriétaires de jardins privés vers la labellisation EcoJardin de leur site. Plusieurs phases sont prévues sur les 8 jardins pilotes de la région Pays de la Loire, la première étant l'inventaire des espèces, puis l'élaboration d'un plan de gestion et enfin sa mise en oeuvre sur le site. Une autre mission de l'Association est de favoriser et d'accompagner la mise en place de jardins et d'activités associées au sein des établissements médicaux ou des maisons de retraites. Sur ce type d'expérience menées sur toute la France, on constate énormément d'effets bénéfiques pour les résidents ou les patients.

Présent sur la manifestation depuis déjà 3 ans "le village solidaire" a de nouveau remporté un franc succès. Une partie restauration a été prévue, pour combler un petit creux, de délicieuses crêpes et galettes bio étaient confectionnées par Galettes Nomades, présents sur demande lors d'évènements publics ou privés et pour se raffraîchir La Pep's assurait de nouveau le service. Le Commerce Equitable était bien représenté dans les différents domaines, avec les jeux éco-conçus fabriqués en Sarthe par la mèche rebelle ainsi que les jeux LUDEKI, les accessoires de mode ou objets décoratifs tels ceux vendus par Madagascar SOLIDEV au profit d'artisans malgaches.

Et concernant le jardinage, Arrosoir et Persil a amené une note poétique, en proposant des accessoires de jardin sur le thème de la faune, merles, lapins, hérons fabriqués par des artisans du Zimbabwe afin de leur assurer des conditions de vie décentes. Tandis que In Visu In Situ proposait ses services d'aménagement paysager et de jardinage eco-responsable.

Lorsque l'on se rend à La Folie des Plantes, c'est rarement par hasard, alors comment ne pas succomber au charme d'une plante inconnue, ou d'un colori qui fait défaut à sa collection ?  Les jardiniers amateurs repartent les bras chargés, aidés, de leurs parents ou amis.  Vers 19h, le dimanche soir, les exposants continuent à prodiguer leurs conseils avec le sourire, mais la fatigue commence à se faire sentir et ce n'est pas fini, il reste à assurer la logistique de retour. 

On aimerait que la journée se prolonge, mais il temps de repartir, en se promettant de ne rater sous aucun prétexte la prochaine édition.