Version imprimableEnvoyer à un ami
Santé

Ramenez vos médicaments en pharmacie, Cyclamed prend le relais

07/11/2013 | Stéphanie Lechêne

835 tonnes de médicaments non utilisés (MNU) ont été collectés dans les 1190 pharmacies des Pays de la Loire en 2012.

Et c'est l'association Cyclamed qui se charge de les collecter afin qu'ils soient incinérés dans des centres de valorisation énergétique pour chauffer en moyenne l'équivalent de 6000 à 7000 foyers.
 

Ouvrez votre armoire à pharmacie, vos tiroirs, votre boîte à gants ou votre sac à main : par ici un comprimé pour le mal de tête ou le mal de ventre, par là le sirop pour la toux et l'antalgique du petit dernier. Des médicaments, vous en avez tous !

S'ils sont inutiles, que vous n'avez pas de traitement en cours ou qu'ils sont périmés, ramenez les en pharmacie, n'importe laquelle, pas forcément la vôtre.

Votre pharmacien est dans l'obligation de les collecter, c'est la loi ! Cyclamed rapporte que 5 % des pharmacies ont refusé en 2012 les médicaments ; ils sont alors dans l'illégalité car recycler les médicaments est non seulement du bon sens mais une réelle nécessité pour leur éviter une mise en décharge et ainsi polluer eau et sols.

Donner ses médicaments, c'est aussi le moyen d'éviter que vos enfants ingèrent par accident une gélule qui traine. Car selon les études réalisées par l'association, ce sont dans les foyers où il y a des enfants de moins de 15 ans qu'on retrouve le plus de médicaments non utilisés (MNU).

Le cycle de vie des médicaments

Les laboratoires fabriquent les médicaments et les commercialisent pour les particuliers via des officines (pharmacies). Ces industriels versent une cotisation à Cyclamed qui correspond à 0,0022€ par boîte (chiffre 2013) pour leur recyclage. 

En 2012, 2938 milliards de boîtes de médicaments ont été vendues.

Ensuite, vous achetez des médicaments en pharmacie, puis vous les stockez. Plusieurs fois par an, pensez à faire le tri et donc à remettre à votre pharmacien tous vos médicaments inutilisés. Le pharmacien dispose d'une boîte en carton recyclée dans laquelle il met ces médicaments qui seront emportés dans la journée par un grossiste (11 sociétés sur les Pays de la Loire).

Les médicaments finiront leur vie soit à l'usine de valorisation énergétique de Lasse (49), du Mans ou de Nantes (44).

Plus de 800 Tonnes de médicaments ont été recyclées en 2012 dans les Pays de la Loire, soit 232 grammes en moyenne par habitant et par an. Un chiffre qui fait de la région une élève moyenne la plaçant 11ème au tableau des régions ayant le meilleur score de recyclage des médicaments. Première : Limousin et dernière : la Corse.

Pourquoi recycler ses médicaments ?
Bien évidemment, comparativement aux déchets ménagers (1kg par jour et par habitant en moyenne) ce n'est pas le poids des médicaments qui va alourdir votre poubelle (232 grammes en moyenne par habitant et par an).

Mais c'est un geste pour l'environnement en évitant ainsi aux médicaments d'être mis en décharge. Et éthiquement, c'est le fabricant du médicament qui, via sa cotisation à Cyclamed, pait pour le recyclage de son produit.

Quels médicaments rapporter ?
TRÈS important : il faut rapporter le médicament, si possible, dans son ensemble avec sa boîte ! Le médicament, une fois à l'usine d'incinération, brûle mieux avec la boite que seul ou même avec le blister (pellicule qui recouvre les comprimés).

Ne rapportez ni médicaments vétérinaires, ni de parapharmacie, ni de chimie ni de produits dangereux (seringues, etc.).


Cyclamed affiche un taux de récupération autour de 60 %, ce qui est plutôt satisfaisant mais l'association n'hésite pas à lancer des campagnes de communication et de sensibilisation pour faire encore mieux !
Voir les spots TV de 2013

Le Président de Cyclamed, Thierry Moreau Defarges, précise que dans un sens, il souhaite récupérer le moins de médicaments possible car "cela voudra dire qu'on consomme mieux nos médicaments, que les posologies et les dosages sont respectées".

Et cela demande aussi aux praticiens de santé de sensibiliser les citoyens au bon usage des médicaments.