Version imprimableEnvoyer à un ami
Déchets

Opération villa déchets à Nantes, ça y est c'est parti !

22/10/2010 | Estelle Labarthe
Lancée sur le net depuis plusieurs mois, la campagne de promotion du projet nous laissaient curieux et perplexes. Ca y est, le compte à rebours est commencé, il s'achèvera après 20 jours de collecte puis 15 jours de construction, qui devront aboutir à la construction d'une maison exclusivement à partir de matériaux de récupération : la tant attendue Villa déchets ! Une opération grand public, plutôt spectaculaire, visant à interpeler chacun de nous sur notre propre production de déchets. 
Voir la vidéo

C'est un évènement initié par deux nantais,Yann Falquerho, créateur, et Frédéric Tabary, architecte d'intérieur, tous les deux associés de l'association Tabakero.
Depuis mercredi 20 octobre, tout a donc démarré en grande pompe, avec la première grande phase de l'opération : la collecte des matériaux. S'en suivront en un temps record, les phases de transformation des matériaux, de conceptualisation de la maison et enfin sa construction. Après inauguration, les nantais pourront visiter (dès le mois de décembre) voire occuper, pour une nuit, cette villa-déchets, qui finira sa carrière dans l'éco-quartier, à l'est de la ville.

Cartons, fenêtres, verre, bois, ferraille, tissu, moquette…particuliers ou professionnels (artisans, commerçants, industriels) ayant ce type de matériaux comme déchets, sont donc invités à participer à cette opération en donnant tout cela au chantier (prendre contact avec l'équipe auparavant). Recyclés, découpés, retravaillés, ou intégrés directement dans du mobilier, ces déchets constitueront donc la matière première exclusive de la villa déchets.

Depuis le début de la collecte, le parvis des nefs est devenu une véritable fourmilière : ça tape, ça ponce, ça démonte, ça dessine, au fur et à mesure que la matière arrive. La villa déchets est une performance de créateur, mais le chantier en tant que tel est un évènement et même un spectacle à lui tout seul et assure largement l'animation du quartier. C'est d'ailleurs l'intérêt d'une telle opération : sa dimension un peu "spectacle" qui permet de focaliser largement l'attention. L'éléphant risque d'avoir provisoirement un peu de concurrence !

Si la villa déchets n'a pas vocation à être une proposition directe de réemploi des déchets, elle est en revanche une opération fédératrice pour mobiliser fortement sur le sujet. L'opportunité peut-être pour certains d'accélérer la réflexion sur la part du recyclé ou du réemploi dans la construction, pour d'autres de mieux considérer les déchets comme de potentielles ressources, pour d'autres encore d'anticiper sur la seconde vie des objets que l'on fabrique, un changement de regard (en attendant un changement des pratiques) crucial dont nous pourrions espérer qu'il limite à l'avenir nos tendances au gaspillage.

Enfin, pour la dimension famille et évènementielle de cette Villa déchets, sachez donc, que la villa pourra être visitée et occupée (les nuits seront mises en enchères). Quoi qu'il en soit, chacun peut, à sa manière, participer à la performance. Les bénévoles sont les bienvenus : inscription en ligne sur le site internet de la Villa déchets.