Version imprimableEnvoyer à un ami
Economie

L'économie sociale et solidaire dans les communes de Nantes Métropole

02/01/2012 | Stéphanie Lechêne
Des femmes, en majorité, occupent les emplois dans les structures de l'Economie sociale et solidaire, et dans des associations le plus souvent. Chiffre encourageant : plus de 16 % des établissements employeurs privés de Nantes Métropole sont issus de l'Economie sociale et solidaire. Soit 2 % de plus que dans les Pays de la Loire. 

L'Observatoire de l'Economie sociale et solidaire de la CRESS (Chambre régionale de l'économie sociale et solidaire), en partenariat avec la mission économie sociale et solidaire de Nantes Métropole propose chaque année des données sur l'emploi de l'ESS de Nantes Métropole (24 communes).

On dénombre 2560 établissements employeurs sur Nantes Métropole employant 35 760 salariés dont plus de 16 % dans le privé.

Les associations sont les structures les plus représentées dans l'ESS, elles sont 87,3% et embauchent 72,9% du nombre total de salariés.
Leurs activités principales : action sociale (aide à domicile, accompagnement adulte et enfant, etc.), enseignement et les autres activités de services.

Les coopératives représentent 9,2 % du nombre total d'employeurs pour un effectif salariés de 21,2 %. La finance et l'assurance sont les activités les plus importantes.

L'ESS par ville
Nantes, c'est 46% des salariés de l'ESS de Nantes Métropole, au total 16 636 salariés dont 14 054 dans les associations, 4318 dans les coopératives, et 2242 dans les mutuelles.
Deuxième du classement : Saint-Herblain qui comptabilise 2999 salariés suivie de près par Orvault (2839 salariés) et Carquefou (2544 salariés).

L'ESS par âge
Les femmes de plus de 35 ans sont les plus représentées et dominent en général la pyramide des pages. Mais où sont les hommes ? Plus nombreux au-dessus de 55 ans mais encore pas assez pour une parité dans l'ESS. Cela est dû notamment à la forte majorité des salariés exerçant une activité dans l'action sociale, secteur d'activité largement féminin.

Consultez les publications de la CRESS