Acteurs liés

Version imprimableEnvoyer à un ami
Réduction des emballages

Le furoshiki, vous serez forcément emballé !

15/12/2010 | Estelle Labarthe
Une technique japonaise ancestrale de pliage arrive aujourd'hui chez nous. Sous ses aspects "mode et déco", cette tradition d'emballage et de portage est sans doute aussi une possibilité d'alternative aux nombreux sacs qui continuent d'accompagner notre quotidien. Aurélie Le Marec est adepte ! Elle organise des ateliers Furoshiki, mais fabrique également les carrés de tissu nécessaires à cette technique. 
Voir la vidéo

Ma vie sans sac ! Certes les matériaux ont changé, mais les sacs sont toujours aussi nombreux et pour la plupart assez gadget. Un objet acheté, un sac distribué ! Et c'est ainsi que même sensibilisé, on continue de les entasser.

Aurélie Le Marec, grâce à une maître du thé japonaise, a découvert la technique du Furoshiki et elle a résolu le problème : plus du tout de sac dans sa vie, et pourtant un sac différent à chaque instant !!!   Au marché, il faut porter fruits et légumes ? Pas de problème, un morceau de tissu, deux noeuds et le tour est joué…voilà un cabas à légumes !! Pour sortir un soir, besoin d'un tout petit sac pour mettre clés et porte monnaie ? Trois secondes, trois petits noeuds et voilà le sac à main pour le cinéma !

Le furoshiki c'est l'art de plier le tissu pour porter ou emballer des objets. En plus de remettre une esthétique japonisante au goût du jour, le furoshiki peut aussi vous donner l'opportunité de remettre en service vos tissus entassés dans une armoire (dans l'attente de l'apparition de vos dons de couturière pour en faire des jupes ou des housses de coussin!)  : sac à courses, sac à doudous, sac à pique-nique, sac à ordinateur portable, sac à dossiers…rien n'arrête le furoshiki.

Aurélie Le Marec, elle, est devenu tellement adepte qu'elle en a fait un art de vivre et une profession. Ses ateliers dans les écoles, centres de loisirs ou association remportent un vif succès. Et elle inscrit cette pratique du furoshiki, dans une démarche de recyclage et de réemploi. En partenariat avec Le Relais Atlantique par exemple, elle récupère des tissus à Saint Herblain, à partir desquels elle fabrique des furoshiki, forcément vendus moins chers que le tissu importé du Japon !