Version imprimableEnvoyer à un ami
Culture

Laurence Neveu de la Très Petite Librairie à Clisson

09/09/2010 | Estelle Labarthe
Très petite librairie à clisson
Clisson, en contre bas des halles qui participent à la renommée de la ville, se niche la Très Petite Librairie de la très active Laurence Neveu.

Il y cinq ans : Laurence venait de s'installer dans le vignoble. Elle commençait à réfléchir à un projet professionnel en cohérence avec son nouveau lieu de vie. "Plus envie de faire trop de kilomètres pour aller travailler chaque jour", dit-elle,  et surtout l'envie de profiter d'un territoire touristique, riche de patrimoine et de personnalité et l'investir à sa manière.

Un soir, Laurence Neveu assiste à Clisson à une réunion organisée par une Cigales nantaise (Club d'investisseurs pour une gestion alternative et locale de l'économie solidaire).  On demande alors qui, parmi les personnes présentes, a un projet de création.  Poussée par ses copines, Laurence Neveu lève la main ! Plus le choix….la voici porteuse d'un projet de café-librairie à Clisson !!!

"J'ai compris qu'il n'y avait pas besoin d'avoir de l'argent pour se lancer", avance t-elle ainsi confiante, accompagnée par les différents acteurs locaux de l'épargne et de la finance solidaires (Cigales, Nef, Fondès), et ouvre en mai 2005 la Très Petite Librairie.

Quelques dizaines de mètres carré et beaucoup d'idées  ! 
C'est un lieu destiné à l'échange autour de la littérature bien sûr et autour des idées en général. Laurence invite différents auteurs qui viennent parler de la société, d'environnement, des droits de l'homme. Et si l'idée de pouvoir réaliser un vrai café s'est finalement avérée difficile, Laurence a tout de même installé un rayon où, en complément des idées qui s'expriment là, elle défend des produits issus d'une agriculture équitable et/ou solidaire :  chocolat, thé, café, riz, jus de fruits, qu'elle propose sous la forme d'une très petite épicerie ! 
"Lorsque je travaillais  au Lieu Unique, il y avait une épicerie de nuit qui rendait service à pas mal de personnes, ça m'a donné envie de faire un peu la même chose."

Echanger, sensibiliser, informer, animer La très petite librairie ne manque ni de vocation, ni de projets, ni d'énergie, ni d'ambition, ni de convictions et Laurence Neveu reste plus que jamais attachée à son rôle de passeur.

"Aucun des livres présents en rayon ne sont des livres jetables. Quand je les choisis, c'est d'abord parce qu'ils me plaisent à moi et c'est pour cela que je suis fière de pouvoir les transmettre à d'autres. Ma fierté, c'est que si jamais la librairie devait fermer, chaque livre pourrait représenter un cadeau pour mes proches". Voici pour l'éthique et la sensibilité qui animent la professionnelle.
Côté affaires, malgré le prix bloqué des livres, qui garantit un prix identique quel que soit le lieu de vente, il est de plus en plus difficile d'inciter les lecteurs à venir en librairie. "La plupart des gens restent convaincus qu'ils paieront moins cher en grande surface" déplore Laurence, qui s'attriste aussi de voir dans ses rayons assez peu de jeunes et toujours les mêmes personnes convaincues.

Il ne reste plus qu'à redoubler d'initiatives, encore et encore : "Je mets maintenant en permanence devant ma librairie des livres en libre service, les gens n'ont qu'à se servir !" En parallèle, la libraire et ses clients les plus fidèles ont créé ensemble la Très Petite Association, ce qui permet aux bénévoles de pouvoir ouvrir la librairie le dimanche (pendant que Laurence profite de sa petite fille !) et d'augmenter encore les opportunités d'animation autour des livres.

Laurence rumine également une envie forte d'organiser dans l'automne des temps d'échanges autour de la question des Roms et également sur le sujet de la médecine de demain. Ces rendez-vous sont encore en projet.

En attendant, les incontournables de La Très Petite Librairie continuent : un mardi soir par mois se tient "l'apéro littéraire" où chaque personne présente partage son dernier livre coup de coeur.

Rendez-vous le 15 septembre pour l'apéro de rentrée !

Retrouvez La très petite Librairie sur Facebook