Dans la même thématique

Version imprimableEnvoyer à un ami
Web

Je consomme, tu consommes, nous consommons collaboratif

06/12/2013 | Stéphanie Lechêne
nous and co le bon coin blablacar my new startup

Vous avez déjà acheté ou vendu sur le Bon Coin ? Ou bien pratiqué le covoiturage ? Vous avez donc consommé collaboratif ! Par définition, la consommation collaborative est un modèle économique où l'usage prédomine sur la propriété.
Certes, ce n'est pas un phénomène nouveau : le troc, l'échange, le partage sont des pratiques ancestrales.
Ce qui a changé ou évolué, ce sont les outils mis à disposition des consommateurs. Le web, par sa facilité d'accès mais aussi de paiement a révolutionné nos pratiques de consommation.

En quelques clics, vous prenez des cours de couture, vous troquez les vêtements 6 mois de votre bambin pour du 1 an, vous vendez votre canapé et trouvez une baby-sitter sur le même site internet. Au passage, vous avez financé un album d'un artiste local, êtes allé chercher votre panier de légumes à l'amap du quartier et avez choisi l'appartement dans lequel vous passerez vos prochaines vacances à Barcelone.

 

Consommer collaboratif ne veut pas dire consommer moins mais consommer différemment. Nos besoins restent les mêmes et posséder reste toujours un plaisir.
Mais nous cherchons plus à partager, louer, ou échanger pour des raisons financières et sociales.
Et internet ne déshumanise pas cette nouvelle tendance de consommation, bien au contraire.

Prenons l'exemple de Yolaine, gérante d'un café familial à Nantes. Depuis qu'elle a lancé une campagne de don pour financer une terrasse extérieure, elle a rencontré ses voisins qui lui ont proposé diverses aides pour mener à bien son projet.

Les consommateurs sont devenus des utilisateurs chevronnés des plateformes web de consommation collaborative. 

Côté entrepreneurs, les projets ne manquent pas. Même si des poids lourds dominent leur marché : Ulule et Kiss Kiss Bank Bank pour la finance participative, Blablabar pour le covoiturage et Le Bon Coin pour les objets d'occasion, c'est d'ailleurs le 6ème site le plus visité en France en 2013.

Les initiatives locales

TalenTroc

TalenTroc est une plateforme gratuite d'échanges de compétences. Lire l'article complet.
Outre les transactions entre particuliers, Alexandre Heuzé, co-fondateur souhaite vendre la plateforme aux entreprises pour permettre aux salariés d'identifier leurs compétences et de former leurs collègues.

Mouvement Disco Soupe Nantes
Disco Soupe est un événement gratuit, grand public et open-source, car duplicable à souhait, qui sensibilise au gaspillage alimentaire.
Lire l'article complet sur Disco Soupe Nantes.
Les bénévoles récupèrent des fruits et légumes invendus, les cuisinent et proposent aux citoyens un repas festif et en musique. Leur message : "Tout le monde mange, tout le monde est concerné."


My New Startup est une plateforme de crowdfounding pour les entrepreneurs.
Le projet d'une entreprise est soumis au vote des internautes. S'il est validé, une campagne de don est lancée.
My New Startup est en ligne depuis novembre 2013.

Nous&Co
Site de mise en relation à l'échelle de la ville de Nantes pour trouver des bons plans en matière de logement, de transport, d'alimentation, de service à la personne (CESU), d'emploi et stage, d'action collective, d'entraide, etc. Le site est alimenté par les habitants pour les habitants en proposant des espaces de rencontres, d'échanges et de partenariats.

Green Raid
Green Raid est un site web et une application mobile qui référence les lieux utiles pour avoir un mode de vie plus durable. C'est un outil collaboratif car chacun peut proposer un lieu et en accès libre et gratuit. Nantes étant le territoire d'expérimentation, on espère que les consommacteurs partageront leurs bonnes adresses. 

Troovon
L'équipe de Troovon est partie du constat que le site internet Le Bon Coin est le 3ème site le plus consulté au travail… Alors pourquoi ne pas échanger biens et services directement sur son lieu de travail ? Vous inscrivez votre entreprise et profitez de bons plans directement sur vote lieu de travail. Prêtez votre perceuse à Bertrand qui en échange, vous donnera les coordonnées de sa baby-sitter, ou vous donnera des plants de poireaux.

I Lok You fonctionne à l'inverse. Vous avez besoin de quelque chose et laissez une annonce sur le site contre compensation financière ou non. Le site met en relation, vous faites le reste.
 
Et il en existe bien d'autres à l'échelle nationale ou internationale. Suivez le fil de la consommation collaborative sur ce blog très bien réalisé. 

Et consultez également la liste des 100 sites de la consommation collaborative classée par thématiques.

Les outils numériques ont permis à ce mode de consommation d'avoir une deuxième vie. La consommation collaborative est transgénérationnelle et touche toutes les classes sociales. C'est une consommation saine avec un impact positif car elle permet de respecter l'environnement (en prônant le réemploi plutôt que l'achat) et de favoriser le lien social. Anne-Sophie Novel, blogueuse et écrivain sur le sujet, précise que certains mettent même leur note Airbnb (site de location de logements entre particuliers) sur leur CV. 

L'absence de cadre juridique explique l'engouement du phénomène mais la législation devrait certainement rattraper les futurs porteurs de projet sous pression de lobbys hôteliers par exemple. Ils estiment que les sites comme Airbnb sont en concurrence directe avec leur activité, d'autant plus que les particuliers ne déclarent pas les revenus issus de leur sous-location...

Mais ce retour au partage, à l'échange ou à la location n'a qu'une dizaine d'années, le modèle a encore bien le temps d'évoluer tant sur l'offre qu'au niveau législatif.