Version imprimableEnvoyer à un ami
Tourisme

Hébergement de plein air éco-labellisé : des vacances au vert

27/05/2011 | Estelle Labarthe
Si les hôtels progressent dans l'obtention de l'eco-label européen, les hébergements de plein air, eux sont très peu à avoir obtenu le label. Visite de Vert Océan à Talmont Saint Hilaire, parc résidentiel de loisir en Vendée, qui fut le premier dans l'ouest à être éco-labellisé . 
Voir la vidéo

Difficile de concilier l'attente des vacanciers en matière d'hébergement et de loisirs, avec un objectif de diminution d'empreinte environnementale. ? L'exemple de Vert Océan, camping d'un nouveau genre (où les mobil-homes ont remplacé les tentes et où les vacanciers d'une semaine sont souvent sont devenus propriétaires à l'année de leur parcelle) nous a paru intéressant sur cette question.

Sans chercher l'exemplarité absolue, nous l'avons sélectionné parce qu'il est le seul à avoir en Pays de la Loire l'éco-label européen dans sa catégorie (hébergement de plein air)et  il nous a semblé, qu'il était une illustration (parmi tant d'autres démarches à découvrir) des aménagements possibles, permettant de rendre les infrastructures plus économes et plus écologiques, sans pour autant renoncer au confort et au plaisir des vacances.

Ici au parc résidentiel de Loisir Vert Océan,  l'énergie renouvelable prend en partie le relais d'une consommation électrique classique. C'est sans doute l'aspect le plus "spectaculaire" de la démarche, (par rapport à la récupération d'eau ou le tri des déchets, pratiques plus répandues aujourd'hui). Néanmoins, même 6 éoliennes et 220 m2 de panneaux photovoltaïques ne changent rien à la problématique de consommation d'énergie, si les vacanciers ne sont pas sensibilisés à la nécessité d'économes.

Nous retenons donc essentiellement de notre rencontre avec Alain Robin, directeur de la structure, la priorité qu'il a donné en matière d'investissement, à l'installation de compteurs individuels, qui permettent de communiquer aux vacanciers leur consommation d'électricité et d'eau, parcelle par parcelle. La consommation du camping Vert Océan étant la somme de la consommation de chaque vacancier, on comprend bien que pour mettre en oeuvre une démarche de réduction de consommation d'énergie, le directeur est dépendant de la volonté et des comportement de ses locataires.

Il est donc intéressant dans un tel projet de s'apercevoir que la marge de progression vient autant d'un élément aussi spectaculaire que les éoliennes, que des efforts constants à mettre en oeuvre pour sensibiliser le public (surtout dans un contexte de vacances !).

Enfin à noter, quelques chiffres de consommation énergétique de Vert Océan :
- électricité  en 2008 : 850 086 kwh / en 2010  : 703 426 kwh
- eau en 2008 : 3955 m3 / en 2010 :  3412 m3