Version imprimableEnvoyer à un ami
Architecture

Bertrand Vuarnesson, architecte d'extérieur

14/11/2013 | Stéphanie Lechêne

Bertrand Vuarnesson a créé la route du Wouab il y a 7 ans, un atelier de création de décors, de mobiliers et d'accessoires sur mesure.
Sa particularité : il travaille uniquement les matériaux naturels (bois, bambou, osier, végétaux, cordages, etc.) qu'il récupère localement. Cet architecte d'extérieur, comme il se décrit, utilise les rouages du cinéma et du théâtre pour se jouer de la réalité et créer la surprise. Découvrez son portrait. 
 

De Paris à Nantes, du théâtre à la Route du Wouab
Le parcours professionnel de Bertrand Vuarnesson fait rêver. Intermittent dans les années 80, il rejoint une compagnie parisienne avec laquelle il touche un peu à tout : décors pour le théâtre, lumières, costumes…

Après une dizaine d'années au théâtre et un peu essoufflé par le genre, Bertrand change d'univers artistique pour rejoindre le monde du cinéma. Il construit des décors pour des films, une trentaine au total (L'empire des loups, Les rivières pourpres ou La Fille de D'Artagnan). Un challenge pour cet artiste autodidacte qui prend plaisir à se jouer de la réalité, un puits sans fond du point de vue de l'imagination.

Seule contrainte : "respecter le budget mais après, tout est permis !"

Entre les tournages, il est en mer à s'occuper du cordage de bateaux de compétition en convoyage. Les nœuds marins n'ont, depuis, plus aucun secrets pour lui.

Dans les années 2000, le secteur du cinéma se dégrade : on tire sur les budgets, les tournages sont délocalisés dans des pays où la main d'œuvre est moins chère. A Paris, les intermittents sont mal payés, mal considérés...


Bertand Vuarnesson se met alors à la sculpture, il expose des petits animaux en bois articulés qui plaisent au public.

Puis il devient père. L'heure est à la prise de décision : son fils exposé constamment à la pollution l'insupporte, le cinéma ne marche plus trop, son atelier parisien est trop petit pour s'y réaliser : il est temps de déménager. Le couple choisit Nantes pour sa proximité (en train) avec la capitale car son épouse, intermittente dans l'opéra, souhaite conserver ses activités sur Paris.

Le couple vend son appartement et achète un terrain à Rezé, à deux pas de la Trocardière. Bertrand passe un long moment à étudier les maisons écologiques, construites avec des matériaux naturels. Il se lance et choisit une maison en panneaux de bois massif.
 

Après une année passée à travailler sur le chantier du manège de La Machine sur l'île de Nantes, et quelques missions comme décorateur à l'opéra, il se lance pour fonder sa propre structure, La Route du Wouab et faire enfin ses propres créations.

Ce sont toutes ces expériences qui ont construit l'artiste. Difficile de décrire son activité professionnelle tant elle est vaste et touche à plusieurs corps de métiers car Bertand Vuarnesson est à la fois architecte, designer, concepteur, rêveur et aussi écolo.

Même si se vendre auprès des autres n'est pas son fort, il tisse peu à peu son réseau avec des structures locales. Son site internet devient son principal outil de communication et sa maison, son show-room.

La rencontre avec l'association ECOS lui permet d'aborder l'écologie urbaine, vaste champ créatif. Il est le concepteur de l'écosphère installée quai Hoche sur les bords de Loire et également du potager juste à côté et d'une cabane à jardiner, toujours pour ECOS.


Autre réalisation originale implantée au Jardin des plantes cette fois, le banc géant et le poussin. Il s'amuse en trichant avec la réalité (banc en fausse fonte, poussin géant et ses fausses pattes en bambous, etc.).

Collectivités, professionnels ou particuliers font appel à ses talents. Chaque pièce est unique car Bertrand "ne fais pas de séries, ce n'est pas mon métier de reproduire. Pour cela il faut des machines automatisées qui débitent tant d'objets à la minute. Tout ce que j'ai déjà fait, je le ferai plus jamais."

La tête pour concevoir, les mains pour réaliser, Bertrand Vuarnesson utilise les deux avec brio. C'est un artiste modeste, innovant et toujours en recherche d'inspiration dans ce qui l'entoure.
 

Il aime travailler les matériaux naturels qu'il décrit comme beaux, propres et pratiques :
- beaux de par leur aspect brut, végétal. Il aime les voir vieillir, et se fondre dans leur environnement.
- propres car ils sont produits et vendus localement, nécessitent peu d'entretien et peuvent être transformés avec un minimum d'outils et d'énergie.
- pratiques car ils sont faciles à trouver. On les connait bien car ils sont disponibles de suite et ils sont maniables à volonté.


N'hésitez pas à le contacter et à lui faire part de votre projet. Si vous aimez les objets naturels, sur-mesure et uniques, il aura sûrement une bonne idée à vous proposer.
Mail : bertrand@vuarnesson.com