Version imprimableEnvoyer à un ami
Commerce équitable

Artisans du monde, à Nantes depuis 30 ans !

21/10/2010 | Estelle Labarthe
Parmi les premiers à concevoir l'idée d'un commerce au service d'une solidarité Nord-Sud, l'association Artisans du monde, plus de 35 ans après sa création, reste plus que jamais attachée à un commerce équitable militant. 
Voir la vidéo

Loin de la valse opportuniste des enseignes de chaussures, de salons de coiffure ou de prêt à porter, il est quelques boutiques qu'on croirait nées en même temps que la ville, tellement nous nous sommes habitués à toujours les trouver au fil de nos balades urbaines. La boutique Artisans du monde est l'une de ces institutions du centre ville de Nantes.

Depuis 30 ans (ndlr : la boutique à Nantes est ouverte depuis 30 ans, elle fut à peu près la 15ème en France ouverte par l'association créée en 1974), café, chocolat, céréales, puis progressivement décoration, vaisselle, bijoux, jouets d'enfants et textiles (venant enrichir la gamme) éveillent discrètement la curiosité des passants. "Discrètement", c'est sans doute autant le point fort que le point faible d'Artisans du monde : boutique sobre, un peu dans l'ombre tout de même. A l'ombre de la rue des Carmélites, au coeur des vieilles pierres du quartier de la cathédrale de Nantes, à l'ombre surtout d'une époque où la préoccupation n'était pas à la consommation responsable et où il fallait avoir une sacré dose de militantisme pour venir en centre ville acheter son café. 

Discrètement,  sans doute, mais sûrement !  Trois décennies sont passées et la boutique est toujours là. Ce faisant, des idées qu'on taxait de dépassées ou décalées, sont devenues "alternatives", et même parfois innovantes ! Maintenant que le commerce équitable est en supermarché, dispose d'une "quinzaine internationale", et adopté par des collectivités voire des villes entière qui en font leur cause… ceux qui prônaient déjà ces messages 30 ans en arrière font aujourd'hui figure de pionniers.

Aujourd'hui, Artisans du monde a tissé des liens sur les trois continents que sont l'Amérique latine, l'Afrique (essentiellement francophone) et l'Asie. Sur place, elle traite avec des groupements de producteurs. Ainsi, parmi tant d' exemples possibles, ce sont une vingtaine de tricoteuses en Bolivie (!) ou mille familles du Tibet qui, quotidiennement, assurent la production nécessaire aux boutiques et en attendent en retour de quoi vivre dans des conditions décentes, et selon les cas également, une sensibilisation auprès des consommateurs du Nord, de leur cause (les artisans palestiniens notamment en ce moment comptent sur les bénévoles pour relayer les conditions dans lesquelles ils vivent et travaillent quand ils le peuvent encore).

Mais, comme tout est un éternel recommencement, aujourd'hui, alors même que le commerce équitable prend de l'essor, au lieu d'en profiter, Artisans du Monde se doit de rester au front et continuer à faire face : la grande distribution en rejoignant les rangs du commerce équitable n'en fait pas pour autant progresser la cause selon les adhérents Artisans du monde, et plus que jamais, il tiennent donc à accompagner le consommateur et à le sensibiliser aux valeurs fondatrices de l'association : moins de consumérisme, plus de solidarité.